Les 8 étapes de la création d’une entreprise (2 de 5)

Publié le 17 juillet 2011
par Sophie Marchand M.Sc., CPA, CGA, MVP

Les 8 étapes de la création d’une entreprise (2 de 5)

Chaque année, plusieurs Québécois font le grand saut et se lancent dans la création d’une entreprise. Ils franchissent plusieurs étapes pour bien démarrer et assurer des bases solides. Je vous explique les principales étapes de création d’une entreprise dans cette série de 5 articles, dont voici le premier : Les 8 étapes de la création d’une entreprise (1 de 5).

 

Étape 3 – Réaliser une étude de marché approfondie

 

Traditionnellement, pour réaliser une étude de marché, on demandait aux entrepreneurs de rencontrer un nombre significatif de clients potentiels et de réaliser un sondage auprès d’eux, notamment sur leurs intentions d’achat. Cet exercice en décourageait plus d’un. En plus de prendre un temps fou, l’accès à la clientèle cible n’était pas toujours possible.

Heureusement, aujourd’hui, une nouvelle opportunité s’offre aux entrepreneurs en herbe. Il s’agit des médias sociaux, où tout un chacun est prêt à donner son opinion, à partager celle-ci avec son réseau et même à inviter les membres de son réseau à participer à la discussion. Si j’avais à lancer une nouvelle entreprise aujourd’hui, afin de valider mon idée et de bien l’adapter aux besoins de ma clientèle cible, je m’assurerais dans un premier temps de me faire une place dans les médias sociaux.

Je ferais circuler mon idée, tout en recherchant l’opinion de ma clientèle cible et en créant des liens avec elle. Il s’agit d’une façon peu coûteuse d’obtenir l’heure juste sur le potentiel de ses produits ou de ses services à vendre. On peut aussi obtenir une mine d’information supplémentaire sur les réels besoins de la clientèle cible. Et finalement, on peut commencer à bâtir une clientèle avant même le lancement officiel de l’entreprise.

 

Démarche sur le web

Au niveau des médias sociaux, vous pouvez laisser aller votre imagination. L’originalité est souvent récompensée. Dans un premier temps, comprenez bien à qui s’adresse votre produit ou votre service. Une fois que vous avez bien ciblé votre clientèle type, assurez-vous de rejoindre un réseau qui s’adresse à cette clientèle et où vous pourrez solliciter son opinion. Il s’agit ensuite de valider votre concept par le biais de questions et sondages. Pour améliorer le taux de réponse, vous pouvez songer à implanter un concours ou une forme de récompense quelconque.

 

Les buts d’un sondage sont de :

  • Évaluer la demande
  • Mieux profiler sa clientèle (âge, sexe, statut, revenu, profession, etc.)
  • Améliorer son offre et la moduler davantage aux besoins de sa clientèle
  • Déterminer le mode de distribution approprié
  • Comprendre qui sont ses concurrents directs et indirects et quels sont leurs points forts et faibles
  • Estimer l’étendue du marché (local, régional, international)
  • Estimer son chiffre d’affaires potentiel
  • Comprendre le processus d’achat des clients potentiels
  • Comprendre les habitudes d’achat des clients potentiels (fréquence, % budget alloué, choix du fournisseur, etc.)
  • Comprendre le niveau de satisfaction actuel de la clientèle cible
  • Valider le lieu d’implantation de l’entreprise
  • Comprendre les tendances de l’offre et de la demande

 

Dépendamment du projet d’entreprise, il pourrait être intéressant également de créer un blog pour parler de votre projet et commencer d’hors et déjà à vous faire connaître. Vous n’êtes pas obligés de tout dévoiler si vous craignez la compétition. Il s’agit d’en dévoiler suffisamment pour que les résultats de votre étude soient significatifs, sans compromettre votre projet. Notez qu’il existe de nombreux outils sur le web qui vous permettent de faire des sondages en ligne et de compiler les résultats gratuitement.

 

Bases de données

Au-delà des sondages, vous devrez faire l’étude complète de votre secteur d’activités, de votre marché et plus particulièrement de votre segment de marché et de vos compétiteurs. Plusieurs bases de données sont disponibles. Certaines plus générales comme Industrie Canada ou Statistiques Canada et d’autres plus pointues par rapport à un secteur d’activités donné.

Il est important d’utiliser les études réalisées dans votre secteur d’activité, afin de bien comprendre la réalité de votre secteur d’activités et de votre marché.

 

Réglementation

Quand on parle de bien comprendre votre secteur d’activités, un des points les plus importants est d’examiner le contexte de réglementation. Est-ce que votre entreprise sera soumise à des normes ou des lois particulières?

 

Firmes spécialisées

Sachez qu’il existe également des professionnels des études de marché, si vous ne voyez pas d’inconvénient à investir à ce niveau. Certains programmes gouvernementaux financent en partie le coût de ces études. Renseignez-vous auprès du CLD de votre région.

 

À surveiller

À cette étape, le plus grand danger qui vous guette, c’est le manque d’objectivité. Sachez que tous les entrepreneurs croient que leur projet est un gage de réussite et que leurs produits et services se vendront automatiquement. Il faut donc s’assurer d’obtenir l’opinion de personnes extérieures avec un jugement objectif.

 

Poursuivez votre lecture avec les articles suivants :

 

 


 

Formation complémentaire

Pour une introduction aux principes de base et aux meilleures pratiques d’affaires en modélisation financière dans Excel et vous familiariser avec les fonctions et les fonctionnalités qui permettent de faire des prévisions financières, des analyses de sensibilité et des analyses de scénarios, suivez notre formation Excel – Modélisation financière niveau 1.

 

Voici quelques commentaires d’apprenants ayant suivi la formation Excel – Modélisation financière niveau 1 :

Le CFO masqué - Commentaires formation - Excel - Modélisation financière (niveau 1)
CFO-Masque_Formations-en-ligne_FBLa mission du CFO masqué est de développer les compétences techniques des analystes et des contrôleurs de gestion en informatique décisionnelle avec Excel et Power BI et favoriser l’atteinte de leur plein potentiel, en stimulant leur autonomie, leur curiosité, leur raisonnement logique, leur esprit critique et leur créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top