5 interactions possibles entre Excel et Power BI

Publié le 14 septembre 2020
par Sophie Marchand M.Sc., CPA, CGA, MVP
Image importée à partir d'Excel

5 interactions possibles entre Excel et Power BI

Le 15 octobre prochain, je vous présenterai un webinaire portant sur les interactions possibles entre Excel et Power BI. Ce webinaire s’intitule plus précisément Découvrez comment collaborent Excel et Power BI. Voici sommairement ce qui sera couvert pendant ce webinaire.

 

Cas #1 : Importer des données de fichiers Excel dans Power BI

Power BI permet d’importer les données de fichiers Excel, que ce soit les données d’un seul fichier ou des données provenant de plusieurs fichiers devant ensuite être combinées. Une fois les données de ces fichiers Excel importées dans Power BI Desktop, il est possible de les transformer afin qu’elles soient présentées de façon structurée, pour en faciliter l’analyse. Il sera finalement possible de présenter les résultats avec les visualisations avancées de Power BI.

Certaines de ces données seront, à l’origine, des valeurs fixes (par opposition à des résultats de formules) dans Excel. C’est le cas par exemple de rapports extraits de certains systèmes, qui doivent ensuite être analysés. Les données deviennent ainsi disponibles sous format Excel.

Certaines de ces données seront plutôt, à l’origine, des formules. Par exemple, Excel est une excellente solution pour effectuer des prévisions financières. Avec Power BI, c’est plus complexe. Donc, un usager pourrait décider de produire toutes ses prévisions financières dans Excel et ensuite, analyser les résultats réels vs les prévisions, dans Power BI.

 

On peut importer un fichier ou un ensemble de fichiers déposés dans un dossier

Importer données Excel

 

Quels sont les avantages d’analyser les données dans Power BI plutôt que dans Excel?

Voici quelques raisons pour lesquelles un usager voudrait analyser ses données d’Excel dans Power BI :

  • Accéder à des options analytiques plus poussées (forage de données, options d’intelligence artificielle, etc.)
  • Avoir la possibilité de croiser les données d’Excel avec des données d’autres systèmes pour fin d’analyse
  • Ajouter de la sécurité aux rapports (par exemple, le directeur A ne peut voir que les données du département A)
  • Consommer les rapports interactifs en ligne et via une application mobile
  • Accéder à des options de gouvernance plus avancées

 

Cas #2 : Déployer des modèles de données d’Excel dans Power BI

Certains usagers utilisent plutôt Power Query et Power Pivot dans Excel pour importer et analyser les données se trouvant dans différents fichiers Excel. Il arrive toutefois parfois que ces usagers souhaitent par la suite utiliser Power BI plutôt qu’Excel, pour analyser leurs données. Cela est possible grâce à une fonctionnalité d’importation de modèles de données d’Excel dans Power BI Desktop. L’article suivant vous explique comment procéder : Exporter un modèle de données depuis Power Pivot vers Power BI.

Importer dans Power BI

 

Pourquoi  migrer son modèle de données Power Pivot vers Power BI Desktop?

  • Parce que votre entreprise n’avait pas de licences Power BI et vous aviez développé des modèles dans Excel en attendant d’avoir des licences
  • Parce que vous avez besoin de plus de sécurité pour vos rapports
  • Parce que vous avez utilisé Power Pivot comme prototype (plus facile de valider des trucs à côté dans Excel quand on est en phase de prototypage)
  • Parce que vous souhaitez profiter des capacités avancées des visuels de Power BI
  • Parce que vous souhaitez consommer vos rapports en ligne avec plus de flexibilité

 

Vous devez analyser de grandes quantités de données et les présenter dans des rapports et tableaux de bord, avec des indicateurs de performance pertinents ? Développez vos compétences avec nos formations en Power BI.

 

Cas #3 : Imbriquer des rapports Excel dans Power BI ou épingler des visuels

Il est possible de publier des rapports Excel complets avec une ou plusieurs pages directement dans Power BI Service, dans une interface basée sur Excel Online. Ceci permet aux usagers de retrouver tous leurs rapports et tableaux de bord en ligne, à un seul endroit.

 

Intégration d’un rapport Excel dans la section Classeurs de Power BI Service

Rapport Excel imbriqué dans Power BI

 

Il est aussi possible d’épingler des portions de fichiers Excel dans des tableaux de bord Power BI.

 

On souhaite ici épingler le tableau du haut dans Power BI

 

On voit ici le résultat à l’intérieur d’un tableau de bord dans Power BI Service

Image importée à partir d'Excel

 

Pourquoi imbriquer des données d’Excel dans Power BI?

  • Pour tout retrouver sous un même toit
  • Pour éviter d’avoir à créer un modèle de données complexe pour une information déjà existante dans un rapport Excel

 

Cas #4 : Analyser les données de Power BI dans Excel

Il est possible d’analyser les données de modèles conçus et hébergés dans Power BI Service, à partir de tableaux croisés dynamiques dans Excel. Ci-dessous, le modèle de données dont les champs apparaissent dans le panneau de champs de droite, du tableau croisé dynamique, est un modèle hébergé dans Power BI Service. Dans Excel, on peut s’y connecter comme on peut se connecter à n’importe quel autre cube de données externe.

Tableau croisé dynamique sur Power BI

 

Pour quelles raisons voudrait-on analyser ces données dans Excel?

    • Parce que certains usagers moins expérimentés sont plus à l’aise avec Excel que Power BI
    • Parce que vous désirez que des usagers sans licence Power BI puissent avoir accès à votre analyse
    • Parce que le fait d’analyser les données dans Excel permet le “griffonnage rapide” à côté des tableaux (habitude dont vous avez de la difficulté à vous départir!)

 

Cas #5 : Exporter les données sous-jacentes d’une tuile publiée dans Power BI dans Excel

Il est finalement possible d’exporter les données sous-jacentes d’une tuile publiée dans Power BI dans Excel, peu importe la provenance originale des données. Vous pouvez exporter uniquement les données qui servent dans la tuile comme telle ou bien toutes les données sous-jacentes, permettant de produire les données utilisées par la tuile. Mais attention, il y a une limite à respecter en termes de nombre de lignes.

 

Ici, on choisit d’exporter toutes les données sous-jacentes (max 150,000 lignes)

Exporter les données vers Excel

 

Vos données seront ensuite présentées dans un tableau Excel comme le suivant :

Données Excel extraites

 

Quand est-ce utile d’extraire ces données?

Je n’ai honnêtement pas la réponse à cette question. Je sais toutefois qu’il s’agit d’une option qui était très en demande chez les usagers et donc, que Microsoft l’a ajoutée au fil du temps. Mais personnellement, je ne vois pas comment cette option serait préférable à l’une ou l’autre des options précédentes. Alors je vous pose carrément la question à vous. Dans quels contextes est-ce que vous utilisez cette fonctionnalité ou dans quels contextes croyez-vous que cette fonctionnalité pourrait être utile? Vous pouvez utiliser la section de commentaires ci-dessous pour répondre à cette question. Et on pourra en discuter davantage pendant le webinaire!

 

Écoutez notre webinaire en différé

Pour écouter ce webinaire en différé devenez membre VIP du CFO masqué.

 

Formation complémentaire

Afin d’approfondir vos connaissances avec Power BI, nous vous suggérons notre parcours de formation Power BI, qui débute par la formation Power BI (niveau 1).

 

Voici quelques commentaires d’apprenants ayant suivi cette formation :

Louis Lajoie
Écrit il y a 3 mois
Ce cours est le meilleur que j'ai eu l'occasion de suivre

En plusieurs dizaines d'années en informatique, une des formations les plus intéressantes qu'il m'est été donné de suivre.

Nicolas Grandclaude
Écrit il y a 5 mois
Cette formation est une première étape indispensable

Cette formation est une première étape indispensable pour découvrir de manière structuée à Power Bi. Sans hésiter, je recommande cette formation à tous ceux qui veulent franchir un nouveau cap profesionnel.

Thierry Veilleux
Écrit il y a 6 mois
C'était au-delà de mes attentes!

Sophie est une excellente communicatrice qui maîtrise parfaitement son contenu. Les explications sont claires et présentées avec une petite dose d'humour. Le format de la plateforme et des modules font que cela s'insère bien dans une journée de travail bien remplie. Vraiment, chapeau!

Claire Vézina
Écrit il y a 10 mois
C'est très clairement expliqué.

Simple à suivre. Et j'aime le format e-learning, car je peux suivre la formation à mon rythme, en arrêtant pour tester quand j'en sens le besoin.

Jacques Bruneau
Écrit il y a 2 ans
Bravo ! et surtout merci !

La meilleure a ce jour en ligne. Le ton est vivant ! Aussi contrairement à d'autres formations excel suivies en ligne, le fait de pouvoir revenir sur les vidéos et exemples à volonté est un atout majeur contrairement aux autres formations.

CFO-Masque_Formations-en-ligne_FB Le CFO masqué offre un vaste choix de formations en informatique décisionnelle avec Excel et Power BI, via un portail en ligne et à distance en temps réel, selon un calendrier. Si vous désirez organiser des formations privées, faites nous simplement parvenir un courriel à info@lecfomasque.com . Des certificats convenant aux normes de formation continue des divers ordres professionnels du Québec sont offerts pour l'ensemble des formations.  

Découvrez quelles formations vous conviennent

 

3 réflexions sur “5 interactions possibles entre Excel et Power BI”

  1. Hello Sophie

    J’utilise la dernière option pour fournir à des users des données sous Excel. Beaucoup de gens sont encore réfractaire à Power BI et préfère utiliser Excel, donc j’ai dû m’adapter 🙂

    1. Bonjour,

      Je comprends en effet que certains soient réfractaires à Power BI. Par contre, dans ce cas, pourquoi ne pas plutôt utiliser l’option 4, qui est beaucoup plus riche. Cette option donne accès à l’ensemble du modèle de données, incluant les mesures précalculées en DAX plutôt que les données d’une seule tuile en format de table. C’est là où j’ai du mal à saisir pourquoi on utiliserait l’option 5 plutôt que l’option 4. Peut-être avez-vous une réponse?

      Dans tous les cas, merci pour votre partage. Ça m’intéresse vraiment de bien comprendre ce qui se vit dans les différentes entreprises.

      Au plaisir,

      Sophie

  2. Hello Sophie

    Certains utilisateurs maîtrisent mal les tableaux croisées dynamiques, et préfère travailler avec un fichier à plat. C’est l’unique raison de l’avantage de l’option 5.
    Bien à vous

    Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top