Contact: 514-605-7112 / info@lecfomasque.com

Calculez la VAN de vos projets d’investissement

La valeur de l’argent dans le temps

.

Il va de soi qu’une somme d’argent n’est pas équivalente d’une période à l’autre dans le temps. Par exemple, si vous aviez gagné 500$ à la loterie il y a 50 ans, vous auriez été plus riche que si vous l’aviez gagné hier. Cela s’explique par le facteur intérêt.

.

En effet, si vous aviez gagné 500$ il y a 50 ans et que vous l’aviez placé pendant tout ce temps dans un véhicule de placement avec un rendement annuel de 5%, vous auriez aujourd’hui 5,733$ en poche, soit 500$ * (1+5%)50. L’inverse est aussi vrai (i.e. 500$ = 5,733$ * (1+5%)-50 )!

.

Lorsque l’on calcule la valeur actuelle d’un montant qui sera reçu dans le futur, on parle d’actualisation. Lorsque l’on calcule la valeur future d’un montant actuel, on parle de capitalisation.

.

Le principe de la VAN

.

Pour calculer la VAN (valeur actuelle nette) d’un projet d’investissement, vous devez tenir compte de la valeur actuelle de toutes les entrées de fonds et de toutes les sorties de fonds rattachés au projet. En général, si la résultante est plus grande que 0$, on acceptera le projet. Dans le cas contraire, on choisira de le laisser tomber. Autrement dit, en réalisant un projet avec une VAN supérieure à 0$, l’entreprise prendra de la valeur.

.

Le choix du taux d’actualisation est généralement lié au niveau de risque du projet. Si ce projet équivaut au risque moyen de l’entreprise, on pourra utiliser le coût moyen pondéré du capital de l’entreprise (note : le présent article n’a pas pour but d’approfondir la notion de taux d’actualisation et ne fait donc qu’effleurer le sujet, qui est en théorie, beaucoup plus complexe).

.

Ainsi, si nous reprenons le tableau des flux monétaires rattachés à notre projet d’investissement (voir article L’impact marginal de vos projets d’investissement) :

.

.

.

… et que nous supposons un taux d’actualisation de 10% et une durée de vie de la machine de 15 ans, voici ce que nous obtiendrions :

.

VAN = -232,000$ + 38,800$ (1+0,10)-1 + 38,800$ (1+0,10)-2 + 38,800$ (1+0,10)-3 + … + 38,800$ (1+0,10)-15

VAN = 63,116$

.

Ceci signifie qu’en choisissant d’affecter 232,000$ aujourd’hui au remplacement de la machine, l’entreprise s’enrichira de 63,116$.

.

Dans un prochain article, je vous ferai une démonstration du TRI comme autre critère d’évaluation d’un projet d’investissement.

 


NOTRE CATALOGUE DE FORMATIONS


Catalogue de formations

Le CFO masqué vous offre 13 formations, réparties dans 4 catégories: Tableaux de bord, Modélisation financière, Finance corporative et Analyse et modélisation de données. Ces formations sont offertes en classe, en entreprise et en ligne. Nos formateurs sont des experts dans leur domaine et sont accrédités par Emploi-Québec et vous remettent un certificat, à la fin de chaque formation, que vous pouvez notamment utiliser pour faire reconnaître des heures de formation continue auprès de votre ordre professionnel.

Pour info: 514-605-7112 ou info@lecfomasque.com

Téléchargez notre catalogue

Sophie Marchand, M.Sc., CPA, CGA, MVP

Instigatrice du CFO masqué, Sophie Marchand est détentrice d’une M.Sc. en finance corporative, d’un titre comptable CPA, CGA et d’un titre MVP (Most valuable professional) Excel de Microsoft, et cumule plus de 12 années d’expérience dans le milieu des affaires. Elle se spécialise particulièrement en modélisation financière et en intelligence d’affaires. À ce titre, elle développe des modèles financiers rigoureux, des tableaux de bord sophistiqués et des outils de gestion performants. Elle offre ses services en tant que consultante, formatrice et conférencière.

  • répondre ABEL ,

    Pourquoi avoir choisis un taux d’actualisation de 10%? qu’est ce qui détermine le choix du taux d’actualisation?

    • répondre moncherwatson ,

      Bonjour Abel,

      Choisir le bon taux d’actualisation n’est effectivement pas toujours très simple. Disons que ce taux est sensiblement lié au risque du projet sous-jacent.Généralement, on utilisera le CMPC pour un projet de risque équivalent au risque moyen de l’entreprise. Vous trouverez un article sur le CMPC ici: http://moncherwatson.wordpress.com/2012/04/22/cout-moyen-pondere-capital/. Si le projet est plus risqué ou moins risqué, on pourra faire varier la prime de risque et donc augmenter le taux pour un projet plus risqué et le diminuer pour un projet moins risqué.

      Au plaisir,

      Sophie

    • répondre Philippe ,

      Excellent calcul, je tombe sur votre site « par hazard » et je ne connaissais pas ce « calcul » inverse.
      Comme je m’intéresse actuellement à l’immobilier, y a t il un calcul équivalent sur ce sujet précis !

      Merci pour la brillante démonstration !

      • répondre moncherwatson ,

        Bonjour Philippe,

        Merci pour votre question. Pourriez-vous la préciser svp, je ne suis pas certaine de bien comprendre.

        Au plaisir,

        Sophie

      • répondre osamu ,

        Écrire un commentaire


        • *