Modélisation financière: Cas de figure no.4

Publié le 13 mai 2011
par Sophie Marchand M.Sc., CPA, CGA, MVP
Tableau de bord principal

Modélisation financière: Cas de figure no.4

Dans ce quatrième cas pratique en modélisation financière, nous discuterons de l’importance d’utiliser un modèle financier pour définir un plan opérationnel annuel qui servira notamment à produire des états financiers prévisionnels, sous forme de budget, mais aussi à mesurer la performance de l’entreprise et à s’assurer que ses décisions au courant de l’année supportent cette direction.

 

Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Contexte de ce cas pratique en modélisation financière :

  • Votre entreprise produit des rapports mensuels présentant les écarts entre le budget et les réels
  • Roger, Guy et Diane travaillent en silo pour produire une partie de ce rapport chaque mois
  • Roger glisse parfois des erreurs grossières dans sa section du rapport et évidemment, c’est une fois que vous présentez l’information à votre comité de gestion que cela vous saute aux yeux!
  • Guy présente des résultats concluants mais il prend un temps fou à produire sa section du rapport
  • Diane fournit une analyse basée sur les chiffres du système comptable, qui sont rarement en accord avec les chiffres du B.I. et bien qu’elle travaille rigoureusement, elle est incapable d’expliquer ces écarts
  • Vous souhaitez automatiser l’exercice afin de diminuer, voire d’éliminer complètement le personnel requis pour produire ce rapport chaque mois et vous assurer de la justesse et de la pertinence des chiffres fournis

 

Que contiendra le modèle financer sous-jacent?

  • Prévision des ventes par mois et par toute autre dimension requise en terme de suivi (par produit, par filiale, par département, …), mais aussi les paramètres sous-jacents comme le volume, le coût unitaire, le taux de change et toute autre variable pouvant avoir un impact sur les ventes
  • Prévision des coûts par mois selon les dimension requises également et répartition des coûts fixes, variables et semi-variables et également par dimension
  • Prévision des dépenses par mois mais aussi des inducteurs derrière ces dépenses (# de $ au pieds carrés, # de dollars par employé, # de dollars par client, etc.)
  • Bref, lorsque le modèle sera défini, on devra déjà songer aux dimensions que l’on voudra suivre dans notre tableau de bord, c’est ce qui permettra aux gestionnaires de comprendre leurs différents leviers pour maintenir le cap vers les objectifs fixés

 

Vous aimeriez créer des états financiers prévisionnels complets et dynamiques dans Excel, capables de se moduler à vos hypothèses, afin d’éclairer vos décisions d’affaires ? Apprenez les meilleures pratiques avec nos formations en modélisation financière.

 

Que contiendra le tableau de bord sous-jacent?

  • Résultats actuels de l’entreprise (liés au système comptable), budget, prévisions trimestrielles et écarts (processus automatisé)
  • Identification automatique des écarts en rouge ou en vert (négatifs ou positifs)
  • Possibilité d’avoir plus ou moins de détails en appuyant sur certains boutons
  • Graphiques rattachés aux résultats et générés automatiquement
  • Données opérationnelles liées aux systèmes d’exploitation de l’entreprise
  • Totaux de contrôle pour identifier les erreurs, le cas échéant

 

 

Tableau de bord principal

 

 

Les articles suivants pourraient aussi vous intéresser

Ce cas pratique en modélisation financière est le dernier d’une série de quatre, poursuivez votre lecture pour approfondir vos connaissances avec le Cas de figure no.1, Cas de figure no.2, et le Cas de figure no.3. Vous aurez également avantage à consulter l’article suivant : Qu’est-ce que la modélisation d’affaires? 

 

Formation complémentaire

Afin d’approfondir vos connaissances en modélisation financière dans Excel, nous vous recommandons notre formation Excel – Modélisation financière (niveau 1) .

 

Voici quelques commentaires d’apprenants ayant suivi cette formation :

Le-CFO-masque_Commentaires-Excel-Mod-fin-v2
CFO-Masque_Formations-en-ligne_FBLa mission du CFO masqué est de développer les compétences techniques des analystes et des contrôleurs de gestion en informatique décisionnelle avec Excel et Power BI et favoriser l’atteinte de leur plein potentiel, en stimulant leur autonomie, leur curiosité, leur raisonnement logique, leur esprit critique et leur créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top