Contact: 514-605-7112 / info@lecfomasque.com

Power BI: Ajouter des colonnes de transformations de données à l’aide d’exemples

Publié le : 20 avril 2017

Il y a quelques jours, je vous parlais sur ce blogue, des nouvelles mesures rapides, dans Power BI Desktop, qui permettent à un usager de créer des mesures sans avoir recours au code DAX (ou presque…). Dans le même esprit, l’équipe de Microsoft vient de sortir une autre fonctionnalité, qui permet d’ajouter des colonnes de transformations de données, dans l’éditeur de requêtes, sans avoir recours au code M. Cet article vise à présenter cette nouvelle fonctionnalité.

 

Ajouter une colonne à partir d’exemples

Cette nouvelle fonctionnalité est disponible à partir du menu “Ajouter une colonne”, dans la section “Général”.

Power Query - Colonnes à partir d'exemples

 

Il est possible d’ajouter des colonnes d’exemples à partir de toutes les colonnes de la table sous-jacente ou à partir de certaines colonnes, que vous aurez au préalable sélectionnées. Ci-dessous, j’ai sélectionné les colonnes NoMagasin et NoBannière et j’ai cliqué sur “Colonnes à partir d’exemples” puis sur “À partir de la sélection”.

Power Query - Colonnes à partir d'exemples

 

J’ai ensuite simplement fusionné les informations concernant le numéro de bannière et le numéro de magasin, à l’aide d’un trait d’union. Aussitôt que j’ai inscrit 1-129, la balance des informations a été générée automatiquement. Je peux donc cliquer sur OK pour accepter les changements proposés. Notez que l’on peut également apercevoir le code M qui est généré, dans la fenêtre du haut.

Power Query - Colonnes à partir d'exemples

 

On peut donc en conclure que la fusion d’éléments simples est facile à réaliser à l’aide de la nouvelle fonctionnalité d’ajout de colonne par exemples.

 

Ci-dessous, je me suis risquée à effectuer une opération mathématique. J’ai tenté d’inscrire le résultat du Prix unitaire multiplié par la Qté vendue. Sur les trois premières lignes, la quantité vendue était de 2. J’ai donc inscrit 5138 (2*2569). À la quatrième ligne, la quantité était de -1, j’ai donc inscrit -2569. À la cinquième ligne, la quantité était de 3, j’ai donc inscrit 7707. Malheureusement, j’ai obtenu un message me précisant “Transformation introuvable pour les exemples de valeurs donnés”. J’en ai donc conclu que pour le moment, les opérations mathématiques n’étaient pas supportées ou n’étaient pas encore très performantes.

Power Query - Colonnes à partir d'exemples

 

J’ai ensuite importé un fichier .csv. Ma première opération a été d’insérer les numéros de départements que l’on retrouve aux lignes 15 à 18 dans l’extrait ci-dessous. Cette transformation a été acceptée sans problème. J’ai donc pu extraire les numéros de départements de mon fichier .csv.

Power Query - Colonnes à partir d'exemples

 

J’ai ensuite tenté de reproduire la même opération, mais avec les noms de départements. À noter que ces noms possèdent parfois un seul mot, parfois deux et parfois 3. Là aussi, j’ai obtenu un message qui disait “Transformation introuvable pour les exemples de valeurs donnés”. J’en ai donc conclu qu’il s’agissait d’une transformation trop avancée pour être supportée par la nouvelle fonctionnalité de Power BI.

Power Query - Colonnes à partir d'exemples

 

Ensuite, j’ai tenté d’extraire les montants d’inventaire de mon fichier .csv et cela s’est bien matérialisé. Toutefois, j’ai obtenu des informations pour toutes les lignes de mon fichier et non seulement pour les lignes avec des informations d’inventaire. La transformation a donc bel et bien eu lieu mais si en tant qu’utilisateur, je ne sais pas comment me débarrasser des lignes superflues, je ne suis pas plus avancée.

Power Query - Colonnes à partir d'exemples

 

Au final, je crois que cette nouvelle fonctionnalité pourra aider certains utilisateurs à créer des colonnes de transformations de données ou à apprivoiser le langage M. Je présume que cette fonctionnalité sera de plus en plus performante au fil du temps. Cependant, je ne crois pas qu’elle pourra éviter complètement à un usager d’apprendre le code M. L’exemple avec lequel j’ai effectué mes quelques tests, dans cet article, est un exemple réel d’un client. Je n’aurais pas pu transformer ce fichier .csv seulement avec le support de la fonctionnalité d’ajout de colonnes par exemples. C’est un peu comme le VBA. Si vous maîtriser l’enregistreur de macros, c’est bien. Vous pouvez automatiser quelques trucs mais vous êtes loin de pouvoir automatiser autant de trucs que si vous maîtriser l’éditeur de code VBA.

 

Qu’en pensez-vous?

Que pensez-vous de cette nouvelle fonctionnalité de Power BI? Vous pouvez utiliser l’espace de commentaires ci-dessous pour partager vos impressions avec nous.

 


NOTRE OFFRE DE FORMATIONS


Microsoft Most Valuable Professional

Le CFO masqué vous offre un vaste choix de formations Excel, notamment en tableaux de bord et en modélisation financière, ainsi qu’une série de formations en BI libre-service. Ces formations sont offertes en classe, en entreprise et en ligne. Nos formateurs sont des experts dans leur domaine et ils sont accrédités par Emploi-Québec et vous remettent un certificat, à la fin de chaque formation, que vous pouvez notamment utiliser pour faire reconnaître des heures de formation continue auprès de votre ordre professionnel.

 

Découvrez quelles formations vous conviennent

Pour info: 514-605-7112 ou info@lecfomasque.com

 

Sophie Marchand, M.Sc., CPA, CGA, MVP

Instigatrice du CFO masqué, Sophie Marchand est détentrice d’une M.Sc. en finance corporative, d’un titre comptable CPA, CGA, d’un titre MVP (Most valuable professional) Excel et d'un titre MVP Data Platform de Microsoft, et cumule de nombreuses années d’expérience dans le milieu des affaires. Elle se spécialise particulièrement en modélisation financière et en intelligence d’affaires. À ce titre, elle développe des modèles financiers rigoureux, des tableaux de bord sophistiqués et des outils de gestion performants. Elle offre ses services en tant que consultante, formatrice et conférencière.

Leave a comment