Modèles financiers à télécharger

Publié le 19 août 2012
par Sophie Marchand M.Sc., CPA, CGA, MVP

Modèles financiers à télécharger

Aujourd’hui, je vous propose un billet inspiré de l’article The “One Size Fits All” Financial Model Template, rédigé par Danielle Stein Fairhusrt sur le site web de Fimodo. Il s’agit d’un article qui fait réfléchir sur l’utilisation des modèles financiers “one size fits all” (que je nommerai “modèles financiers standardisés” dans ce billet). J’aimerais donc partager avec vous le fruit de ces réflexions.

.

Si vous vous promenez le moindrement sur le web, vous trouverez des modèles financiers standardisés (la plupart du temps conçus dans Excel) téléchargeables gratuitement ou pour quelques dollars. Ces options peuvent vous sembler intéressantes à prime abord puisqu’elles ne requièrent pas ou peu d’investissement tandis qu’engager un expert pour développer vos modèles financiers ou les faire développer à l’interne par votre département de finance demandent nécessairement un budget. Cet article vous permettra sans doute de changer votre avis à ce sujet.

.

Vous pouvez répondre au tweet ci-bas directement dans l’encadré!

.

.

Si votre entreprise correspond en tous points à l’entreprise réflétée dans le modèle financier standardisé que vous téléchargerez sur le web, vous pourrez peut-être vous en tirer, mais personnellement, je n’ai jamais vu 2 entreprises identiques en 12 ans de carrière! De plus, comme je l’ai déjà mentionné sur ce blogue, votre modèle financier doit aussi correspondre à vos objectifs (trouver de nouveaux investisseurs ou du financement, exploiter un nouveau marché, établir un budget pour la prochaine année, etc.). Les modèles financiers standardisés, dans la plupart des cas, ne seront pas aussi robustes et flexibles qu’un modèle financier développé sur mesure pour votre entreprise et ne pourront vous permettre d’obtenir des résultats en ligne avec vos objectifs.

.

J’aime beaucoup l’analogie que fait Danielle Stein Fairhusrt dans son article.

.

Un modèle financier standardisé, comme on en voit souvent en téléchargement sur le web, ne sera jamais aussi fonctionnel et dynamique qu’un modèle financier développé sur mesure pour votre entreprise. En effet, le modèle financier standardisé est comme une voiture sans moteur. Il peut avoir belle apparence en surface mais il ne possède aucun engin de performance à l’intérieur.

.

Qu’est-ce que j’entends par “modèle financier standardisé”?

.

Vous retrouverez quelques exemples de modèles financiers standardisés sur le site de Score.org. Vous remarquerez (surtout suite à la lecture de ce billet!) qu’aucun de ces modèles financiers n’est susceptible de correspondre exactement à vos besoins. Et en modélisation financière, si votre modèle n’est pas absolument en ligne avec votre modèle d’affaires et vos besoins, vous êtes mieux de ne pas utiliser de modèle financier!

.

Qu’est-ce que j’entends par un modèle qui ne correspond pas aux besoins?

.

Par exemple, dans le fichier de prévision des ventes du site Score.org (voir extrait ci-bas), on prévoit les ventes en multipliant les quantités d’unités qui seront vendues par les $ unitaires. Mais qu’adviendrait-il si vous deviez prévoir vos ventes par produit mais aussi par région ou par vendeur ou par canal de distribution? Et si vos ventes dépendaient de différents taux de change et que vous souhaitiez faire une analyse de sensibilité sur les taux de change pour comprendre votre exposition au risque de change? Un tel modèle financier standardisé ne pourrait pas vous venir en aide.

.

.

Vous trouverez ci-bas quelques caractéristiques qui sont absentes dans les modèles financiers standardisés.

.

Pas suffisamment de paramètres

.

Un bon modèle financier doit convertir purement et simplement le modèle d’affaires de l’entreprise en modèle financier. Les revenus et les dépenses ne doivent pas être le résultat d’une hypothèse directe (entrée de données sur une ligne), mais devraient être le résultat d’une ou de plusieurs opérations entre certaines variables de votre modèle d’affaires. C’est ce qu’on appelle les “drivers” en anglais ou les “paramètres” en français. Les paramètres sont absolument essentiels en modélisation financière puisque ce sont eux qui permettent au modèle d’être flexible et ajustable. Par exemple, supposons que dans un contexte où vous utiliseriez un taux de pénétration de 10% dans votre marché et que vous fixeriez le prix de vente de votre produit à 5$ l’unité, vos ventes totales soient de l’ordre de 100k$. Au lieu d’insérer simplement 100K$, il faudrait plutôt construire la séquence qui permet d’y arriver en identifiant les bons paramètres.

.

La beauté de cette approche, c’est qu’il est ensuite possible de retracer l’origine des différents postes (les ventes dans l’exemple ci-dessus). Par exemple, si des investisseurs cherchaient à comprendre comment sont générés vos revenus, ils pourraient observer les paramètres utilisés. De plus, il serait alors possible de réaliser facilement des analyses de sensibilité et de créer différents scénarios en faisant varier les paramètres du modèle financier. Par exemple, qu’adviendrait-il si le taux de pénétration était plutôt de l’ordre de 12%? Et si nous baissions simultanément le prix de vente de 10%? Cette forme d’analyse est impossible à réaliser avec un modèle financier standardisé qui nous demande d’insérer directement le montant total des ventes prévues, soit 100k$ dans notre exemple précédent.

.

Entrée de données génériques

.

Un modèle financier standardisé doit convenir à tout type de modèle d’affaires et l’entrée de données doit donc être générique: Revenus Item 1, Revenus Item 2, etc. Bien sûr, vous pouvez changer le nom de ces lignes mais qu’en est-il de vos différentes lignes de produits qui pourraient avoir besoin d’être traitées séparément?

.

De la même façon, vous pourriez rencontrer certains problèmes avec vos postes de dépenses. Imaginons un modèle financier standardisé qui vous offre seulement comme possibilité d’inscrire directement le montant du loyer mensuel que vous projetez dans la prochaine année et que vous soyez plutôt propriétaire d’une bâtisse avec une hypothèque. Il vous faudrait alors un module pour calculer les intérêts et les versements de capital de votre hypothèque. Un modélisateur financier pourra inclure facilement une section à cet effet dans un modèle financier personnalisé mais vous risquez de ne pas retrouverer cette fonctionnalité dans un modèle financier standardisé. Le temps requis pour modifier un modèle financier standardisé pour le mettre à sa main est souvent considérable et il s’avère souvent préférable de bâtir carrément de zéro, un modèle financier personnalisé. De plus, de telles manipulations augmentent significativement le risque d’erreurs.

.

Ça ne correspond pas!

.

Tout comme votre chandail “one size fits all”, votre modèle financier standardisé n’épousera jamais vos besoins parfaitement. Si vous croyez qu’il s’agit simplement d’insérer ou de supprimer certaines lignes pour mettre le modèle à votre main, un bon modélisateur financier vous dira qu’une telle manipulation peut s’avérer fatale. Vous risquez d’aboutir avec des erreurs du type #REF! dont il sera difficile de vous départir.

.

Fonctionnalités limitées

.

Bien que les rapports de prévisions financières conventionnels consistent en un bilan, un état des résultats et un état des flux de trésorerie, il existe plusieurs rapports additionnels qui pourraient vous être utiles voire nécessaires , mais pas nécessairement pour les autres. Vous ne trouverez donc pas ces rapports et fonctionnalités dans les modèles financiers standardisés.

.

Un modèle financier standardisé ne pourra pas vous offrir autre chose qu’une analyse de sensibilité de base tandis qu’un modèle financier sur mesure pourra vous permettre de faire des analyses en profondeur. Par exemple, en changeant quelques paramètres, vous pourrez comprendre comment une augmentation des frais de marketing de 10% pourrait affecter vos bénéfices nets.

.

Donc, quand devrait-on utiliser un modèle financier standardisé?

.

Les modèles financiers standardisés sont parfaits pour les analyses de projets en surface ou  pour faire des projections du type “back of the envelope”, i.e. quand ce n’est pas requis d’avoir un haut niveau de précision. Toutefois, si vous êtes sérieux dans votre démarche de modélisation financière et que vous souhaitez obtenir des résultats précis et utiles à la prise de décision, il vous faudra un modèle financier développé sur mesure pour répondre aux besoins de votre entreprise et pour traduire fidèlement le modèle d’affaires de votre entreprise en termes financiers, en termes de rendement potentiel et en termes de risque potentiel.

.

Voici à quoi ressemble un bon modèle financier

Obtenez ce modèle financier gratuitement en vous abonnant à l’infolettre et/ou aux billets de blogue du CFO masqué.

.

.

CFO-Masque_Formations-en-ligne_FB Le CFO masqué offre un vaste choix de formations en informatique décisionnelle avec Excel et Power BI, via un portail en ligne et à distance en temps réel, selon un calendrier. Si vous désirez organiser des formations privées, faites nous simplement parvenir un courriel à info@lecfomasque.com . Des certificats convenant aux normes de formation continue des divers ordres professionnels du Québec sont offerts pour l'ensemble des formations.  

Découvrez quelles formations vous conviennent

 

2 réflexions sur “Modèles financiers à télécharger”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top