CFO-Masqué_web-powerbi-visualisations-avancees

Visualisations de données avancées

Créer des visualisations de données avancées dans Power BI

Vous hésitez lorsque vient le temps de choisir une visualisation de données dans Power BI, pour bien exprimer votre message ? Voici une capsule sur les visualisations de données avancées dans Power BI.

Pour vous inspirer lors de l’élaboration de vos tableaux de bord, consultez notre galerie de visualisations et nos outils de visualisations de données.

 

Visionnez nos capsules pour parfaire vos connaissances en lien avec Excel et Power BI

Nous vous rappelons qu’en tout temps, vous pouvez aussi vous abonner à la chaîne YouTube du CFO masqué. Vous pourrez y consulter des enregistrements de webinaires passés, des extraits de formation ou bien des tutoriels.


 

Faire ressortir les valeurs Min et Max d’une série de données Power BI

Il y a quelque temps, j’ai fait paraître sur le blogue du CFO Masqué, un article qui montre dans Excel comment mettre en évidence des valeurs max et des valeurs min dans une série de données. Alors, les valeurs max apparaissent en vert et les valeurs min en rouge. Vous avez été nombreux à m’écrire par rapport à cet article. D’ailleurs, sachez que si vous suivez notre Atelier en visualisation de données dans Excel, vous allez apprendre une panoplie de techniques pour produire ce genre d’analyses. Mais certains d’entre vous m’ont aussi demandé comment faire ces visualisations de données avancées dans Power BI.

 

Approche basée sur la mise en forme conditionnelle

Il existe un visuel personnalisé dans Power BI qui permet de faire ressortir les valeurs min et max d’une série de données. Par contre je sais que plusieurs d’entre vous n’ont pas accès aux visuels personnalisés parce qu’ils sont bloqués par l’entreprise et les visuels personnalisés viennent toujours avec des avantages et des inconvénients. Alors, je vais plutôt vous montrer comment créer votre votre propre visuel par le biais de la mise en forme conditionnelle. Notre modèle de départ est vraiment très simple. Il possède une table relative aux dates (dimension) et une autre relative aux ventes (faits).

Visualisations de données avancées - Power BI

 

Dans le rapport suivant, j’ai d’abord inséré un graphique des ventes par date.

Visualisations de données avancées - Power BI

 

Je pourrais mettre toutes les dates sur l’axe des x ou seulement des dates par intervalles. C’est une question de choix. Deux options s’offrent à vous : en « continu » ou « catégorie ». Ici, j’ai choisi en continu car cela permet d’avoir plus d’espace sur l’axe. C’est plus aéré. Une fois que c’est fait, je vais vouloir faire ressortir la valeur maximum en vert et minimum en rouge.

 

Contournement par le graphique en colonnes

Première des choses dans les graphiques en courbe, si j’insère un graphique en courbe et que je vais dans les couleurs de données, il n’y a pas de possibilité d’appliquer de la mise en forme conditionnelle.

Visualisations de données avancées - Power BI

 

C’est le contraire pour un graphique en colonnes, dans lequel je vais avoir, dans mes options de couleurs, une option pour ajouter de la mise en forme conditionnelle.

Visualisations de données avancées - Power BI

 

Alors on va un peu tricher avec une technique qui nous permettra de mettre en forme la plus grande colonne et la plus petite colonne de notre graphique en colonnes ou si vous préférez, dans notre graphique histogramme groupé ou histogramme empilé (cela ne change pas grand chose). Ensuite on va convertir le tout en graphique en courbe. Et parce qu’on va partir d’un graphique sur lequel on a de la mise en forme conditionnelle, quand on veut changer de type de graphique, on va conserver l’option de la mise en forme conditionnelle. Ces graphiques peuvent donc aussi vous intéresser.

 

Utilisation de mesures MaxX et MinX en DAX

La difficulté ici vient du DAX, c’est-à-dire que lorsque je vais mettre toutes mes dates sur l’axe des x, je veux comparer le bâton de la date en question ou la colonne de la date en question versus toutes les autres valeurs pour voir si c’est la valeur maximum ou minimum. Si c’est la valeur maximum, je veux la voir en vert et si c’est la valeur minimum, en rouge. Autrement, il n’y aura pas de format conditionnel appliqué. J’ai donc défini deux mesures : MaxVentes et MinVentes. Cela détermine les valeurs maximum et minimum. Si j’ajoutais une étiquette de données, on verrait le 105 et le 200 s’afficher.

Le-CFO-Masque_Visualisations-avancees_Mesures

 

Les mesures MaxVentes et MinVentes son des mesures itératives. Elles utilisent les fonctions MaxX et MinX. Cela veut dire que le calcul est appliqué ligne par ligne, dans la table. Le calcul fait ceci : il va chercher toute la colonne de dates de la table de ventes et enlève tous les filtres de dates (donc tous les filtres dans mon rapport). Par exemple, si je regarde une date précise comme le 1er janvier, je vais avoir une table qui n’aura pas juste le 1er janvier, mais je vais avoir une table avec toutes les dates. Dans cette table, ligne par ligne, on va regarder la mesure « ventes » (il s’agit d’une mesure qui fait la somme des ventes). Vous avez donc une table avec toutes les dates et pour chacune des dates on a le montant des ventes et on va chercher la valeur maximum dans cette colonne de ventes, à la toute fin. La même chose est possible avec la mesure minimum.

 

Utilisation d’une fonction SWITCH en DAX

Finalement, je peux copier-coller mon graphique et lui appliquer de la mise en forme. La mise en forme va être déterminée par une mesure basée sur une fonction SWITCH.

Le-CFO-Masque_Visualisations-avancees_Mesures-Switch

 

Il s’agit d’une fonction « si » imbriquée. Soit je fais un SWITCH sur une expression quelconque ou soit je mets un « true » qui signifie que, du moment qu’une des conditions est vraie en faisant ce qui est inscrit juste à côté, aon regarde si la mesure de ventes est égale à MaxVentes. Si oui, on va la mettre en vert. On regarde ensuite si la mesure de ventes est égale à MinVentes. Si oui, on va le mettre en rouge, sinon on ne voit rien du tout. Remarquez que les mots « green » et « red » vont être bien interprétés par la règle de mise en forme conditionnelle. C’est donc cette mesure que l’on va placer dans notre mise en forme conditionnelle.

 

Règle de mise en forme conditionnelle

Je vais maintenant aller dans mes couleurs de données pour ajouter une règle de mise en forme conditionnelle. Cette mise en forme conditionnelle sera basée sur la valeur d’un champ, et le champ sera ma mesure de mise en forme. À ce stade, je peux apercevoir ma barre maximum et minimum en rouge et en vert. Je peux ensuite copier-coller mon graphique afin de le changer en graphique en courbe. J’aurai peut-être des ajustements à faire, comme modifier les couleurs des données de la série, jouer avec les démarrages en démarrant à 0 et en terminant à 220 (vue que 200 est le maximum), etc.

Visualisations de données avancées - Power BI

 

Ces petits ajustements rendent le graphique dynamique. Ceci est très utile à la mise en forme conditionnelle en général mais aussi pour appliquer de la mise en forme conditionnelle à une visualisation qui, par défaut, n’est pas concernée.

 

Les infos-bulles créatives

 

Explication de concepts par le biais d’images plutôt que de valeurs

Nos visualisations dans Power BI ne servent pas toujours à expliquer des valeurs. Parfois, on veut exprimer des concepts qui sont davantage basés sur des mots. Et il y a plusieurs visuels personnalisés qui permettent d’organiser l’information pour que ce soit plus facile à consommer quand il s’agit de concepts, justement, a expliqué, et j’en ai utilisé beaucoup dans la présentation Power BI 360 degrés. Mais la technique que je veux montrer ici va plutôt reposer sur des images et sur ce qu’on appelle les infos-bulles.

Visualisations de données avancées - Power BI

 

Je les appelle les infos-bulles « créatives » dans Power BI. Par exemple, si vous pointez la souris sur une visualisation de base, vous verrez apparaître différentes informations (des valeurs qui se recalculent). Ce sont les info bulles de base. Ici, on va faire quelque chose d’un peu différent. Dans cette page de rapport, j’essayais d’expliquer la définition d’un modèle de données et les fonctionnalités disponibles par rapport au modèle de données dans Power BI. Aussi, quand je clique sur un des sujets, on voit l’info bulle créative, qui est un support visuel finalement, de la fonctionnalité. Il peut parfois y avoir beaucoup trop d’informations sur un rapport, mais grâce à ces visuels, elles deviennent plus facile à consommer.

 

Info-bulles associées à des images

Je crée d’abord une série d’onglets avec des images explicatives. Ce ne sont pas des valeurs qui viennent de mon modèle de données, parce que j’essaie d’expliquer un concept. Je favorise donc la présentation d’images fixes. Une fois que j’ai inséré les images, je fais deux choses : je vais activer l’info bulle en indiquant que cette page sera utilisée comme une info bulle. Je veux aussi jouer avec la taille. Il y a une taille d’info bulle par défaut. Mais étant donné que j’ai des images de différentes formes, j’ai préféré fixer moi même la largeur et la hauteur selon la nature de l’image. Image, encore une fois, qui est là pour supporter un concept présenté plus tôt dans ma page de rapport. Associées à chacune de ces pages, nous avons des mesures.

Visualisations de données avancées - Power BI

 

Dans mon exemple ici : la mesure bidirectionnelle dans la page bidirectionnelle, la mesure synonyme dans la page synonyme, la mesure catégorie dans la page catégorie, etc. Tout ça repose sur une table. Dans les catégories qui sont affichées dans ma page à laquelle je veux associer des infos bulles créatives, vous voyez une valeur de 1 que j’ai accordée à chacun. Cela va nous être très utile. Ce n’est pas pour rien. Et les mesures comme telles qu’est ce qu’elles font ? Elles font la somme de la valeur, donc la fameuse colonne de valeurs à 1, pour tous les items qui sont égaux à une catégorie en particulier. Dans ce cas ci, évidemment, la catégorie bidirectionnelle, etc. Ce sont toutes les données de ma table qu’on on a vu précédemment et donc on ne retient que chacune des lignes en question.

 

Utilisation d’une visualisation « treemap » dans Power BI

Quand je suis sur ma page centrale, je veux faire apparaître ces images juste en déplaçant la souris sur une image de la page. Mais les info-bulles sont de base associées à des des visualisations qui comprennent une mesure. Il faut donc utiliser une visualisation avec une valeur. Ce que j’ai utilisé comme visualisation ici, c’est la visualisation « treemap ». J’ai glissé les mesures définies plus tôt. Je mets l’item, ici le nom « créer des relations», parce que je vais afficher ce nom dans mon « treemap », et je mets la valeur. De plus, je sélectionne pour que ce soit uniquement filtré sur « créer des relations », de sorte que j’aie une valeur seulement, égale à 1. On voit le « créer des relations » parce que j’ai demandé d’afficher les étiquettes des catégories. Alors j’ai le carré, qui affiche le nom de la fonctionnalité et le « treemap » utilise ici, la mesure qui est associée à la page d’info bulle parce qu’elle utilise la mesure. Chaque fois que je passe ma souris devant, je vais voir l’info bulle créative.

Visualisations de données avancées - Power BI

 

Quand on essaie d’expliquer un concept un peu ardu comme ça à des débutants comme (Qu’est ce qu’un modèle de données? Quelles sont les fonctionnalités de Power BI intéressantes à ce sujet-là?), on peut utiliser cette technique. On explique le concept et éventuellement, on passe la souris sur un élément pour montrer une information complémentaire. C’est une alternative intéressante aussi à l’usage de boutons et de signets.

 

Superposition de graphique sur une carte personnalisée

Récemment, quelqu’un a posé une question sur le forum, à savoir « Est-ce qu’il serait possible d’afficher des cercles de différentes tailles par dessus une carte personnalisée et rapidement? ». Parce que sur le forum, c’est ce qu’on fait en répondant bénévolement et rapidement avec nos premières idées. J’ai questionné à savoir pourquoi la personne n’insèrerait pas simlement une carte, donc une image en faisant « insérer image » et par la suite, superposer un graphique en nuage de points. J’explique ici la technique à laquelle je pensais à ce moment-là.

 

Utilisation d’un graphique en nuage de points

Un graphique en nuage de points exige des x et des y pour positionner les points au bons endroits. Ici, j’ai une carte d’usine (une image). On va supposer que dans chacune des stations de l’usine, on mesure des évènements et que la taille du cercle représente le nombre d’évènements dans cette pièce. Évidemment, j’ai fait quelque chose de partiel et rapide avec de fausses données. Mais vous voyez le principe. J’ai positionné la salle 1, la salle 2, la salle 3, la salle 4, la salle 5 et à chacune des salles, j’ai attribué un x et un y pour positionner les valeurs correctement sur l’image. Au niveau de la taille, j’ai glissé le nombre de cas, alors peut être qu’ici, il n’y a pas beaucoup de différence entre chaque cercle.

Le-CFO-Masque_Visualisations-avancees_Points-couleurs - Power BI

 

 

Évidemment, si on insère certains segments, on obtient différentes tailles. La beauté aussi c’est qu’on pourrait ajouter un axe de lecture donc un axe au fil du temps qui ferait défiler les valeurs et grossir et rapetisser les points en fonction de leur taille. Alors, c’est ce que j’avais suggéré dans le forum. Il est vrai par ailleurs qu’avec Excel 3D Maps, on aurait quelque chose de probablement encore plus intéressant.

 

Insertion d’une image directement dans la zone de traçage

Pour préparer la capsule d’aujourd’hui, je vais explorer une autre piste. J’ai en fait découvert que dans le graphique en  nuage de points, comme dans les autres graphiques d’ailleurs, il est possible d’aller dans les options de la zone de traçage et d’y insérer directement une image. C’est encore plus intéressant parce que vous comprendrez que les cercles se trouvent à être intégrés directement dans la carte. Si je choisis différentes dates dans le temps, vous allez voir les cercles changer de taille.

 

Ajout de cartes pour indiquer les valeurs

Si on juge que ce n’est pas assez intéressant parce que les tailles des cercles, ça ne nous dit pas la valeur, ce que je recommande c’est d’ajouter ici des cartes et d’y placer le nombre de cas en faisant un filtre sur le numéro de la station. Vous voyez, ici, c’est station 1, station 2, etc. Alors vous pourriez glisser ces champs par-dessus votre visuel. Et la beauté c’est que, par exemple, si je copie le station 2 en station 3 (évidemment, je vais changer son filtre pour 3), on pourra sélectionner l’autre visuel ici et grouper le tout. Alors là, ça devient des visuels qui sont attachés ensemble. Quand je change de date, voir la valeur en même temps, ça peut être encore plus intéressant.

Le-CFO-Masque_Visualisations-avancees_Points-couleurs-rouge - Power BI

 

Ajout de cercles rouges pour faire ressortir les problématiques

Une autre chose qu’on pourrait faire, c’est avoir des cercles rouges qui apparaissent dans une salle quand il y a un problème. Regardons les trois cercles que j’ai décrits en fonction des dates. La cible c’est 400. Du moment qu’on est en dessous de 400 pour la salle 1, la salle 2 et la salle 3, on va avoir ou non un cercle rouge. Si je défile avec les dates, vous voyez qu’il y a des cercles rouges qui apparaissent, qui disparaissent et ce qu’on pourrait faire par la suite c’est les glisser. Et là, j’avais mis une bordure pour que vous les voyez bien mais évidemment l’idée ce serait de le rapetisser et d’enlever la bordure pour que ce soit plus intéressant. Et peut-être qu’on pourrait le mettre au centre ou autre. Vous aurez compris que ces cercles-là sont liés à une station. Donc en cliquant sur une valeur, on va voir les points rouges et ça pourrait nous indiquer dans le plan d’usine, là où on a des problèmes. Le fameux cercle, je l’ai dessiné simplement ici avec une visualisation des graphiques en secteur et j’ai glissé une mesure qui dit que si le nombre de cas est plus petit que 400 on met 1 sinon 0. Si c’est 0, le cercle disparaît. Et si c’est plus petit que 400, donc on a 1 (donc 100%). Dans ce graphique en secteur qui fait 100%, j’ai mon point rouge. Alors c’est pas la taille du cercle ici qui est importante, c’est le fait qu’il soit rouge ou qu’il soit absent. Qui fait en sorte que quand on a une problématique ou non. Évidemment, si on faisait ça encore une fois, on pourrait à nouveau tout sélectionner et grouper.

 

Filtrage des visuels

On pourrait aussi, bien évidemment, se débarrasser de la bordure et probablement de l’arrière-plan également. Alors si je me débarrasse des deux arrière plan et et bordure, ça va être encore plus transparent. Quand je vais changer ici, comme ça, j’aurai parfois des points rouges, puis parfois je n’en aurai pas. Par le biais de la fonctionnalité Grouper, par l’utilisation d’images dans la zone de traçage, il est intéressant de travailler à ce moment-là, élément par élément et de simplement apposer des filtres sur des visuels. Sinon, si vous vouliez un graphique en nuage de points comme on a vu ici, une des options que je trouve intéressante, c’est, par exemple, si on a enlevé le segmentent date ici, on pourrait dans le champ du graphique mettre la date dans l’axe de lecture et faire défiler les cas au fil du temps. Si on avait des données plus intéressantes, on les verrait grossir et rapetisser au fil du temps. Surtout, que tout est imbriqué ensemble. Vous êtes en train de vous construire un visuel sur mesure mais qui est tout imbriqué. Alors voilà pour les techniques de bricolage par rapport aux cartes personnalisées.

 

Les infographies

 

Visuel personnalisé d’infographie

En guise de dernière visualisation de données dans Power BI, j’aimerais vous parler d’infographie. C’est un type de visualisation personnalisée. Il faut que votre entreprise vous donne l’accès et donc vous pouvez aller le chercher à partir du magasin en ligne d’applications de Microsoft et une fois que vous l’ajoutez, vous allez le voir apparaître. Il y a plusieurs versions. Ça permet d’aller assez loin dans ce qu’on peut faire. Et je veux montrer comment ça fonctionne parce qu’elle est différente d’autres visualisations personnalisées dans le sens où, quand vous allez l’insérer, vous allez voir un petit crayon qui va permettre de faire des modifications. Ce crayon apparaît de plus en plus dans certains visuels personnalisés, mais il est quand même assez rare. À chaque fois qu’il apparaît c’est très spécialisé autour de la visualisation en question.

Le-CFO-Masque_Visualisations-avancees_Infographies - Power BI

 

Tableau comparatif de gaufres

J’explore avec vous quelque façon de travailler avec la visualisation d’infographies. Dans un premier temps, j’ai placé comme d’habitude des champs par colonnes et par lignes. J’ai des bannières et des catégories. C’est ce que vous voyez dans les lignes et les colonnes de ma visualisation. J’ai placé différentes mesures parce que je pourrai plus tard choisir parmi ces mesures. Pour le moment, ce que l’on voit, ce sont les ventes brutes donc en millions de dollars. Mais les étoiles représentent le pourcentage versus le budget. Alors, si on va dans les options de modification, grosso modo, quand vous commencez, vous pouvez aller chercher une forme. Il y a des catégories. Vous voyez d’ailleurs les signes de dollars, la bourse, etc., et pouvez même aller chercher vos propres images.

Le-CFO-Masque_Visualisations-avancees_Infographies2 - Power BI

 

Parce qu’ici je suis allée choisir l’étoile, ce que ça fait, c’est que vous voyez ici « shape 2 », je pourrais en avoir plus qu’une. Ensuite j’ai « texte 1 » et « shape 2 ». On va aller sur « Shape et on va avoir se dessiner le tout ici au fur et à mesure. L’image on peut toujours venir la modifier ici par la suite et on me demande si je veux juste une étoile ou plusieurs sur différentes lignes et colonnes. J’ai activé ici, plusieurs unités, lignes et colonnes, et j’ai demandé 10 étoiles en ligne et 10 étoiles en colonne pour chacune des intersections dans mes données. On me demande avec quelles valeurs tu veux remplir les étoiles. Et bien, je choisis parmi les mesures que j’ai indiquées ici et la mesure ratio actuel et budget c’est finalement la mesure des ventes actuelles versus le budget donc où je suis rendue par rapport à mon budget. Donc pour avoir 100% du budget et par la suite, on peut choisir une couleur pour notre remplissage et pas de couleur. Donc on laisse un gris pour ce qui n’est pas rempli et c’est pas mal. Ensuite, on peut mettre en forme le texte. Alors le texte peut être lié.

Voyez ici, j’ai les pourcentages, mais j’ai affiché les valeurs de ventes brutes en millions. J’ai choisi d’afficher les pourcentages. Ce serait plutôt « ratio actuel-budget ». Mais j’ai quand même gardé les ventes brutes. C’est une possibilité qu’on a. Et après ça, on va jouer avec la disposition. Et ça va arriver aussi qu’on va avoir à jouer avec ici les marges et tout pour pousser les étiquettes aux bons endroits. On a tout le temps deux menus. Le deuxième est la disposition de l’information et on a toujours en haut ici un aperçu.

Vous pourriez prendre une valeur et la mettre seulement en colonne. Vous pourriez y aller avec juste une image que vous remplissez. Alors ici, les pourcentages sont à peu près tous égaux. C’est plus ou moins intéressant. Mais vous pourriez imaginer une bourse à 50%, etc. Et finalement, c’est toujours le même principe.

Quand on travaille dans une petite bulle, on n’a pas beaucoup d’espace. Moi, ce que je fais, c’est que j’agrandi la tuile. Donc à nouveau j’ai une forme et un texte. Pour la forme vous voyez j’ai choisi ici le symbole du dollar et j’ai mentionné que je voulais 10 lignes et 1 unité à chaque fois. J’ai choisi à nouveau le ratio actuel budget donc c’est pas mal similaire. Au niveau du texte, j’ai choisi de présenter le ratio. Ça peut être assez intéressant les infographies. Vous pouvez être très créatif et en plus, vous pouvez utiliser vos propres images.

 

Le-CFO-Masque_Visualisations-avancees_Infographies3 - Power BI

 

Alors il y a les icônes par défaut. Mais vous avez vu qu’il y avait la possibilité d’utiliser vos propres images, soit par ici ou soit en faisant « Upload » ici. Si vous avez une idée avec les images qui sont propres à votre entreprise, ça peut devenir des visuels assez intéressants. Alors je vous recommande d’aller explorer le tout et d’ailleurs, d’aller explorer tous les visuels qui sont sur la place de marché de Microsoft. Si évidemment, votre entreprise vous donne accès parce que ça vous donne pas mal plus de possibilités que ce qui est ici intégré à votre Power BI Desktop.

C’est ce qui complète cette capsule vidéo sur les visualisations de données dans Power BI !

 


Formation complémentaire

Afin d’approfondir vos connaissances en visualisations de données, vous pouvez vous inscrire à l’atelier – Visualisations de données dans Power BI si vous avez déjà de bonnes bases en Power BI. Si ce n’est pas le cas, il est recommandé de débuter avec la formation Power BI (Niveau 1).

 

Voici quelques commentaires d’apprenants ayant suivi cette l’atelier – Visualisations de données dans Power BI :

CFO-Masque_Formations-en-ligne_FBLa mission du CFO masqué est de développer les compétences techniques des analystes et des contrôleurs de gestion en informatique décisionnelle avec Excel et Power BI et favoriser l’atteinte de leur plein potentiel, en stimulant leur autonomie, leur curiosité, leur raisonnement logique, leur esprit critique et leur créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top