La place des femmes en affaires en 2013

Publié le 16 août 2013
par Sophie Marchand M.Sc., CPA, CGA, MVP

La place des femmes en affaires en 2013

Si vous êtes un lecteur régulier de Mon Cher Watson, vous savez que j’écris peu de billets subjectifs. Aujourd’hui, j’aimerais traiter de la question des femmes dans le milieu des affaires en 2013, et plus précisément des femmes qui occupent des postes de haut niveau. Pourquoi? Récemment, j’assistais à une rencontre de réseautage qui réunissait des femmes de différentes générations, toutes occupant des postes de CEO, CFO, COO, CMO et comme je représentais une plus jeune génération (plus tant que ça il me semble mais bon…), on m’a ouvertement demandé si les difficultés rencontrées par les femmes déterminées en affaires existaient toujours. Je vais tenter de ne pas poser de jugements ou de généralisations banales dans cet article mais plutôt partager avec vous mes rélexions sur le sujet (mais prenez bien note que je ne suis ni psychologue, ni philosophe… je suis une femme de chiffres!).

.

Femme affaires 1

.

Ma perception personnelle

En ce qui me concerne, très jeune, mes parents m’ont vite appris à devenir responsable dans la vie et surtout, responsable de ma destinée et de mes choix de vie. Ils m’ont toujours dit: “Si tu veux faire quelque chose, fais-le!”. Ils n’ont jamais douté que je pouvais manquer de quoi que ce soit dans ma vie pour me rendre là où j’avais bien envie. Je n’ai donc jamais pensé que je ne pourrais pas occuper un poste généralement occupé par des hommes. Pour moi, le fait qu’il y ait moins de femmes qui occupent des postes de haut niveau dans les entreprises n’a rien à voir avec leurs capacités. Le tout est plutôt lié à des valeurs, des comportements et des choix de vie qui diffèrent entre les hommes et les femmes. Cela dit, il y a encore quelques injustices qui ne sont pas encore totalement disparues.

.

Les injustices qui persistent en 2013

.

L’inéquité salariale

Certes, la question a fait du chemin au fil du temps mais encore trop de femmes ne gagnent pas l’équivalent de leurs collègues masculins.  À mon avis, une telle inéquité ne devrait plus exister en 2013. En même temps, les gens qui occupent des postes de haut niveau en entreprise négocient généralement leur salaire. Et à ce niveau, les femmes ont encore beaucoup à apprendre des hommes… Alors que les hommes savent non seulement négocier mais savent aussi se vendre (parfois même se survendre), les femmes ont plutôt tendance à minimiser leurs réalisations et sont mal à l’aise devant la négociation d’un salaire. Et quelque chose me dit que les employeurs de ces femmes le savent et en tirent profit.

.

Les doubles standards

Je ne veux pas sonner radicale mais il existe encore, en 2013, des jugements inappropriés par rapport aux femmes qui occupent des postes de haut niveau. Souvent, une femme qui s’affirme sera considérée comme une femme agressive, voire même frustrée, alors qu’un homme qui s’affirme sera considéré comme confiant et comme un bon gestionnaire. Ces jugements proviennent autant d’hommes que de femmes. À mon avis, il reste encore du chemin à faire à ce niveau.

.

low section view of three people walking

.

Les comportements innés des femmes

.

La politique

En général, les femmes n’aiment pas faire de la politique en entreprise. Elles ne savent pas comment s’y prendre ou n’aiment pas le concept, ce qui laisse la place à leurs collègues masculins dans l’ascenceur vers le sommet.

.

Les réseaux de contacts

Il semble que les femmes soient moins enclines à intégrer des réseaux internes dans l’entreprise. Les hommes ont plus tendance à se réunir à l’extérieur du travail pour aller au restaurant, aller au bistro, aller faire du sport ou aller assister à des parties sportives. Ainsi, lorsque vient le temps des promotions, il sera plus facile de penser à Paul, avec qui on a vécu de bons moments au hockey qu’à Diane, qu’on a cotoyé que très peu finalement… Mais est-ce que cela entre dans le point de la politique?

.

Conclusion

Bref, je crois que la place des femmes dans des postes de haut niveau a évolué au fil du temps mais je crois qu’il y aura toujours une nette différence entre les intérêts et les comportements des femmes pour atteindre ces postes et par conséquent, ceux-ci seront sans doute encore longtemps occupés davantage en priorité par des hommes. À moins que…
.

CFO-Masque_Formations-en-ligne_FB Le CFO masqué offre un vaste choix de formations en informatique décisionnelle avec Excel et Power BI, via un portail en ligne et à distance en temps réel, selon un calendrier. Si vous désirez organiser des formations privées, faites nous simplement parvenir un courriel à info@lecfomasque.com . Des certificats convenant aux normes de formation continue des divers ordres professionnels du Québec sont offerts pour l'ensemble des formations.  

Découvrez quelles formations vous conviennent

 

6 réflexions sur “La place des femmes en affaires en 2013”

  1. J’ajouterai une constatation faite au cours de ma vie: les femmes ne font pas (ou peu) confiance à une autre femme! Elles cumulent donc les oppositions.

  2. Un article d’actualité surtout en ces temps de récession mondiale.
    Il faut admettre que le monde des affaires est encore accaparé par les hommes (sauf pour les pays nordiques où la tendance commence à s’inverser), et des hommes qui ne cèdent pas facilement le pouvoir que cela leur procure. Des hommes prêts à tout pour maintenir cet état de fait. D’après mon expérience, les meilleurs en affaires, à l’époque actuelle, sont ceux qui ne font pas dans le social sauf si çà rapporte et qui sont prêt à saisir toute opportunité même s’il faut pour cela transgresser quelques valeurs morales. Et toujours à mon avis, les hommes sont plus enclins que les femmes à suivre cette voie. Il est vrai que nombre de femmes réussissent à se hisser au sommet, mais c’est surtout grâce à leurs compétences et à leur combativité, mais sur le terrain des transgressions morales elles se laissent toujours distancer par les hommes, ce qui réduit leur chance de les détrôner réellement. Dans le monde actuel, qu’on parle des affaires ou de politique, on parle de la même finalité ” accéder au pouvoir”. Je crois que c’est la moralisation du monde des affaires qui créera l’équité entre les genres, alors les femmes n’auront aucun obstacle pour prendre les rênes, et à mon avis elles réussiront mieux qu’aucun homme ne l’a jamais fait.
    Patience cela ne saurait tarder.

  3. Bonjour Sophie,
    bravo pour ton analyse et ta prise de position. J’ai quelques années de plus que toi et je dois admettre que le plafond de verre existe toujours encore aujourd’hui même si beaucoup de femmes le dénonce maintenant. Ce qui me déçois le plus encore c’est de constater que les jeunes femmes pour quelques raisons que ce soit ne veulent pas continuer la lutte pour l’égalité….et que certains jeunes hommes sont toujours contre l’égalité!

  4. Ping : LA PLACE DES FEMMES EN AFFAIRES EN 2013 | Mon Cher Watson | Asean Weaver For Business Blog

  5. Bonjour,
    Cet article me parle beaucoup et je partage votre analyse ainsi que les commentaires faits jusqu’à présent.
    Sans vouloir tomber dans les clichés, une femme aussi performante soit elle voit arriver des barrières lorsqu’elle devient mère et doit s absenter pour les diverses maladies des petits, ou qu’elle ne peut plus offrir autant de temps à son employeur.
    Etonnamment, les collègues femmes non concernées par la maternité peuvent être les moins compréhensives et souvent la femme ne peut que revoir ses ambitions professionnelles à la baisse et se mettre en retrait tant que les enfants sont petits et qu’aucune autre option de garde n’est possible.
    Est ce aussi pour cela que les femmes ont des enfants de plus en plus tard afin de consolider leur expérience professionnelle?
    Encore un point d’amélioration!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top