Danièle Henkel: Son intuition, notre inspiration

Publié le 15 janvier 2014
par Sophie Marchand M.Sc., CPA, CGA, MVP
Daniele Henkel

Danièle Henkel: Son intuition, notre inspiration

Comme tout entrepreneur, je voue un certain respect et une admiration à d’autres entrepreneurs, qui ont fait leurs preuves avant moi. Parmi ces entrepreneurs se trouve Danièle Henkel, que nous avons notamment appris à connaître, grâce à l’émission Dans l’Oeil du Dragon, mais qui mérite surtout d’être connue et reconnue pour ses réalisations et ses qualités entrepreneuriales. Dernièrement, j’ai eu le bonheur de lire son livre: Quand l’intution trace la route… un livre que tout entrepreneur devrait lire. Il agit réellement comme une source de motivation, dans les périodes les plus creuses.

.

Daniele Henkel

Site web de l’entreprise Danièle Henkel: http://www.danielehenkel.com/.

.

Évidemment, Danièle Henkel a, elle aussi, connu des périodes très difficiles en affaires, mais elle n’a jamais baissé les bras et elle a toujours fait preuve de courage et elle a toujours témoigné d’une confiance inébranlable envers la vie. De nos jours, combien d’entre nous faisons réellement confiance en ce que la vie nous réserve? Je vous le demande. Son attitude à plonger dans l’inconnu et à assumer toutes sortes de risques (attitude héritée de sa mère) devrait inspirer tout entrepreneur.

.

Je ne veux pas vous en dire davantage sur le contenu du livre, qui est aussi le contenu de la vie de Mme Henkel, puisque je vous souhaite d’avoir le bonheur de le découvrir par vous-mêmes. Toutefois, j’aimerais revenir sur une citation de ce livre. Mme Henkel s’exprime en ces mots:

.

Notre société n’encourage pas suffisamment les initiatives personnelles et les prises en charge individuelles. Elle privilégie plutôt les valeurs de soutien et d’encadrement, voire d’assistance. C’est malheureux..

Je suis parfaitement en accord avec cette affirmation et il est reconnue que les pays prospères sont des pays qui comptent un taux élevé d’entrepreneurs, ce qui n’est pas le cas chez nous. Je me demande d’ailleurs si nous ne sommes pas aux prises avec un problème d’oeuf et de poule. Est-ce que notre société compte peu d’entrepreneurs, parce qu’elle n’encourage pas suffisamment les initiatives personnelles ou est-ce que notre société encourage peu les intiatives personnelles sachant que peu de gens sont intéressés à l’entrepreneuriat?

.

Et vous?

Qu’en pensez-vous? Que faudrait-il faire pour renverser cette tendance? Avez-vous des idées?

.

Vous aimez cet article?

Je vous invite à le partager dans vos différents réseaux sociaux et également à laisser un commentaire plus bas.

 

CFO-Masque_Formations-en-ligne_FB Le CFO masqué offre un vaste choix de formations en informatique décisionnelle avec Excel et Power BI, via un portail en ligne et à distance en temps réel, selon un calendrier. Si vous désirez organiser des formations privées, faites nous simplement parvenir un courriel à info@lecfomasque.com . Des certificats convenant aux normes de formation continue des divers ordres professionnels du Québec sont offerts pour l'ensemble des formations.  

Découvrez quelles formations vous conviennent

 

3 réflexions sur “Danièle Henkel: Son intuition, notre inspiration”

  1. Bonjour Sophie,

    J’admire moi aussi, les grandes qualités de Mme Henkel, nommément son audace, sa ténacité et son intuition, évidemment.

    Je n’ai pas scruté récemment, les statistiques sur l’entrepreneuriat au Québec, mais il me semblait qu’il y avait ici davantage d’entrepreneurs et de PME que dans les autres provinces. On en aura jamais assez, c’est certain, mais si quelqu’un a ces statistiques sous la main, ce serait intéressant de nous les partager.

    Merci de votre article.

  2. Markus Gauthier

    Bonjour,

    Je pense en fait qu’on a peut-être moins d’entrepreneur.. parce qu’on focus trop sur les échecs au lieu de les utiliser comme tremplin. Souvent on entend parler en quasi “satisfaction” des échecs des autres et c’est malheureux. Et même pour les gens qui réussissent nous allons essayer de trouver le point faible, qu’est-ce qui fait en sorte qu’ils ont réussis, qui a été leur chance.. les “on sait ben lui…”. Ce n’est pas un bon processus de miroir et de circulation d’énerge.

    Quelques fois on entend les gens féliciter le succès et si on s’entoure bien, beaucoup d’encouragement, de partage d’expérience et de volonté à se dépasser. Ce qui créer ce que j’appelle des “tourbillons positifs”.

    Merci pour l’idée de mon prochain livre à lire.

    Bonne journée,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top