Contact: 514-605-7112 / info@lecfomasque.com

Voici un modèle financier développé dans Excel

Publié le : 1 décembre 2011

Dans la vidéo suivante, je vous montre à quoi ressemble un modèle financier budgétaire développé dans Excel. Il ne s’agit pas d’un modèle « standard » qui peut être utilisé par toute entreprise mais bel et bien d’un modèle développé sur mesure pour les besoins d’une entreprise (dans ce cas-ci fictive). Rappelez-vous qu’un modèle financier doit être développé de façon à pouvoir répondre à des questions de type  » qu’adviendrait-il si… ». Dans le cas d’un modèle financier budgétaire, on veut savoir l’impact qu’aura la variation de certaines hypothèses de base sur les états financiers mensuels de l’entreprise pour la prochaine année. Un budget développé de cette façon devient un véritable outil d’aide à la prise de décision, qui répond aux 5 caractéristiques de base.

.

Vous noterez sans doute dans la vidéo qu’il y a un décalage entre le son et l’image, l’image allant plus rapidement que le son. Je suis navrée pour cet inconvénient. Je ne pense cependant pas qu’il nuira à votre compréhension.

.

MODÈLE FINANCIER BUDGÉTAIRE DÉVELOPPÉ DANS EXCEL

.

.

Vous souhaitez avoir une version de ce fichier?

Pour avoir accès à cet outil, vous n’avez qu’à vous abonner à nos infolettres et/ou à nos billets de blogue.

.


NOTRE OFFRE DE FORMATIONS


Microsoft Most Valuable Professional

Le CFO masqué vous offre un vaste choix de formations Excel, notamment en tableaux de bord et en modélisation financière, ainsi qu’une série de formations en BI libre-service. Ces formations sont offertes en classe, en entreprise et en ligne. Nos formateurs sont des experts dans leur domaine et ils sont accrédités par Emploi-Québec et vous remettent un certificat, à la fin de chaque formation, que vous pouvez notamment utiliser pour faire reconnaître des heures de formation continue auprès de votre ordre professionnel.

 

Découvrez quelles formations vous conviennent

Pour info: 514-605-7112 ou info@lecfomasque.com

 

Sophie Marchand, M.Sc., CPA, CGA, MVP

Instigatrice du CFO masqué, Sophie Marchand est détentrice d’une M.Sc. en finance corporative, d’un titre comptable CPA, CGA, d’un titre MVP (Most valuable professional) Excel et d'un titre MVP Data Platform de Microsoft, et cumule de nombreuses années d’expérience dans le milieu des affaires. Elle se spécialise particulièrement en modélisation financière et en intelligence d’affaires. À ce titre, elle développe des modèles financiers rigoureux, des tableaux de bord sophistiqués et des outils de gestion performants. Elle offre ses services en tant que consultante, formatrice et conférencière.

  • reply Lionel ,

    Excellent sujet, merci,

    Bien cordialement,

    Lionel

    • reply moncherwatson ,

      Bonjour Lionel,

      Merci pour votre bon commentaire.

      Au plaisir,

      Sophie

    • reply Yves ,

      Impressionnant!

      Yves

      • reply Martin Bouchard ,

        Bonjour,

        Comme vous le mentionnez, il est difficile de faire le tour en 11 minutes. Tout semble parfait. J’intitulerais votre vidéo «Quadviendrai-t-il si … rendu facile»

        À la fin, vers 9min20, vous parlez de page de validation. Je ne doute pas que vos formules balancent et que votre modèle soit bien conçu :-). J’opterais pour votre deuxième option, soit celle de l’utilisateur qui détruitrait des formules lors des manipulations. Au-delà de la protection des cellules et des formules, ne serait-il pas opportun de créer une cellule de «validation synthèse» dans une fenêtre espion qui serait affichée sur la feuille dans laquelle la personne travaille. Ainsi, si il advenait une mauvaise manoeuvre de l’utilisateur, il en serait averti immédiatement et pourrait se rendre sur la page de validation pour constater quel élément ne balance pas. Il pourrait ainsi utiliser la touche de retour avant d’aller trop loin. Ayant déjà été «destructeur de formule» moi-même, j’aurais bien apprécié cette possibilité. Simple suggestion !

        Merci

        Martin Bouchard

        • reply moncherwatson ,

          Bonjour Martin,

          Merci pour votre commentaire pertinent.

          Concernant la validation, je n’ai pas effleuré le sujet dans la vidéo mais l’utilisateur est effectivement averti dès qu’il fait une fausse manoeuvre. Une cellule devient rouge et lui transmet un message d’erreur.

          Au plaisir!

          Sophie

        • reply Martin Bouchard ,

          Bonjour,

          Vous avez pensé à tout ! 🙂

          Martin Bouchard

          • reply Francois Menard ,

            Fantastique
            Le modèle pourrait évoluer en y intégrant la possibilité de combiner plusieurs scénario pour constater l’effet cumulatif ?

            • reply moncherwatson ,

              Bonjour François,

              Merci pour votre commentaire.

              Dans le modèle actuel, une variable ne peut pas être à la fois pessimiste et réaliste ou réaliste et optimiste, par définition. Elle ne peut être qu’un état à la fois. Toutefois, une variable réaliste pourrait être définie comme une variable pessimiste + ou – un certain %. Cela dit, dans l’onglet « Scénarios », on voit les résultats pour tous les scénarios et sur le graphique à droite, on voit l’effet cumulatif des scénarios. Par exemple, la première colonne sur le graphique représente les ventes. Le premier segment représente les ventes du scénario pessimiste, le deuxième segment représente les ventes additionnelles du scénario réaliste (p/r à pessimiste) et le troisième segment représente les ventes additionnelles du scénario optimiste (p/r à réaliste).

              En espérant avoir répondu à votre interrogation.

              Au plaisir,

              Sophie

            • reply VOICI UN MODÈLE FINANCIER DÉVELOPPÉ DANS EXCEL « Monsieur Fredd ,

              […] on moncherwatson.wordpress.com   No […]

              • reply rochonma ,

                Bonjour Sophie,

                Félicitation de  »vulgariser » des outils pour des prises de décision qui crée de la valeur et rend transparent les actions à concrétiser pour les réaliser.

                Cordialement

                • reply moncherwatson ,

                  Bonjour Stéphane,

                  Merci pour votre commentaire.

                  Au plaisir,

                  Sophie

                • reply Sherlock ,

                  Excellent! Vous mentionnez d’éviter les références circulaires. Comment faites vous en sortes de les éviter lorsque le calcul des impôts à payer se fait sur le Bnet alors que celui-ci tient compte des intérêts sur la marge de crédit par ex. et que ces intérêts dépendent des impôts payés…

                • reply Yahia ,

                  Bonjour Sophie,

                  Je suis (1) ravi de voir que les pratiques que j’essaie de faire appliquer sont en fait ‘les bonnes pratiques’ de l’état de l’art et (2) impressionné par la maitrise avec laquelle vous les implémentez sur Excel.

                  Cordialement.

                  • reply Koto ,

                    Bjr Sophie,

                    Bonne communication.

                    • reply kamel ,

                      je veux telecharger le model
                      et je veux l’appliquer à une entreprise commerciale

                      • reply moncherwatson ,

                        Bonjour Kamel,

                        Le modèle n’est pas à télécharger présentement mais le sera sous peu.

                        Merci,

                        Sophie

                      • reply Koffi ,

                        Le modèle peut t il être delecharger maintenant ?

                      Leave a comment


                      • *