Contact: 514-605-7112 / info@lecfomasque.com

Excel 2013: Encore plus de fonctionnalités!

Publié le : 22 juillet 2012

Chaque fois que Microsoft sort une nouvelle version d’Excel, je suis emballée! J’aime découvrir de nouvelles fonctionnalités et surtout envisager comment ces nouvelles fonctionnalités pourront m’aider à sauver du temps ou à produire des analyses, des outils ou des modèles plus approfondis. Lorsque Microsoft a annoncé que sa version « démo » d’Excel 2013 était disponible en téléchargement, je n’ai pas attendu une seconde. Même si vous utilisez encore Excel 2003, cet article pourra vous intéresser puisqu’il met en lumière les meilleures fonctionnalités d’Excel depuis 2003.

.

LES POINTS FORTS D’EXCEL 2007 vs 2003

.

Quand Microsoft a présenté sa version 2007 d’Excel, plusieurs ont été déboussolés par la nouvelle disposition des menus. Il nous a fallu un certain temps pour s’y habituer mais finalement, nous y sommes arrivés. Un des points forts d’Excel 2007 vs 2003 était sans doute ses plus grandes capacités (beaucoup plus de lignes, plus de colonnes, fichiers moins volumineux, etc.). On y avait aussi ajouté de nouvelles fonctionnalités de formats conditionnels très intéressantes.

.

.

Le fait de pouvoir dorénavant filtrer et trier les données par couleur m’avait enchantée. Enfin, on y avait inséré de nouvelles fonctions comme  Sumifs et Countifs, qui permettent de faire la somme ou le décompte de cellules selon plusieurs critères.

.

LES POINTS FORTS D’EXCEL 2010 vs 2007

.

La version d’Excel 2010 ressemblait  beaucoup à celle de 2007 sur le plan visuel. Les nouvelles fonctionnalités qui m’avaient le plus marquée étaient sans aucun doute les Sparklines et les Slicers.

.

Sparklines

.

Les « sparklines » sont de petits graphiques tracés par Excel dans une cellue, sans passer par l’interface graphiques.

.

.


.

Slicers

.

Les « slicers » sont en fait un niveau de filtre supplémentaire dans les graphiques et les tableaux croisés dynamiques.

.


..

LES POINTS FORTS D’EXCEL 2013 vs 2010

.

Et maintenant, que nous offre la version 2013 de Excel?

.

Expérience plus conviviale

.

D’abord, Excel 2013 comprend plusieurs fonctionnalités qui aident l’usager à analyser ses données. Par exemple, lorsque vous construisez une table, Excel analysera sa structure et vous proposera une option pour la remplir automatiquement (selon le « pattern » déterminé).

.

.

De la même façon, Excel vous proposera différents graphiques pour analyser vos données. Après avoir choisi un graphique, il sera beaucoup plus simple d’y apporter des changements.

.

.

Fonctionnalités d’intelligence d’affaires

.

Microsoft a vraiment voulu qu’Excel 2013 devienne un outil de BI libre-service. Comment? Notamment en y intégrant PowerPivot 2010 et Sharepoint 2010.

.

.

.

Excel dans le nuage

.

Vos documents dans Excel 2013 pourront être accessibles de partout puisque vous pourrez les sauver dans le nuage (Skydrive/Sharepoint).

.

.

Applications web

.

Il sera facile d’insérer des applications web dans Excel 2013.

.

..

Et vous, quelle version d’Excel vous a le plus épaté? Pourquoi?

 


NOTRE OFFRE DE FORMATIONS


Microsoft Most Valuable Professional

Le CFO masqué vous offre 13 formations, réparties dans 4 catégories: Tableaux de bord, Modélisation financière, Finance corporative et Analyse et modélisation de données. Ces formations sont offertes en classe, en entreprise et en ligne. Nos formateurs sont des experts dans leur domaine et sont accrédités par Emploi-Québec et vous remettent un certificat, à la fin de chaque formation, que vous pouvez notamment utiliser pour faire reconnaître des heures de formation continue auprès de votre ordre professionnel.

 

Consulter la liste des formations offertes

Pour info: 514-605-7112 ou info@lecfomasque.com

 

Sophie Marchand, M.Sc., CPA, CGA, MVP

Instigatrice du CFO masqué, Sophie Marchand est détentrice d’une M.Sc. en finance corporative, d’un titre comptable CPA, CGA et d’un titre MVP (Most valuable professional) Excel de Microsoft, et cumule plus de 12 années d’expérience dans le milieu des affaires. Elle se spécialise particulièrement en modélisation financière et en intelligence d’affaires. À ce titre, elle développe des modèles financiers rigoureux, des tableaux de bord sophistiqués et des outils de gestion performants. Elle offre ses services en tant que consultante, formatrice et conférencière.

  • répondre SCOUR ,

    C’est vrai, Excel étonne à chaque nouvelle sortie. Toujours plus et mieux.
    A chaque nouvelle sortie, on se trouve pleinement satisfait rejetant sans tarder l’ancienne version. Et cela se répète à chaque occasion. D’où le génie de Microsoft.
    Cependant on peut se poser une question, qui du commun utilisateur utilise au maximum 10% les capacités et fonctions offertes? A ma connaissance, la majorité des utilisateurs ne misent pas forcement sur la présentation et utilisent peu ou pas du tout certaines possibilités . Chacun a son propre usage se limitant sur un nombre relativement réduit de fonctions selon son métier, et le perfectionniste, lui, ira jusqu’à écrire en Visual pour compléter et satisfaire ses besoins souvent très ponctuels.
    Excel est d’abord un outil de calcul très puissant, et de traitement de données rivalisant parfois avec Access. Il aide magnifiquement à l’analyse et au traitement des données.
    En tant que directeur comptable et contrôleur de gestion, et peut-être l’un des premiers utilisateurs de tableurs (Supercalc, Visicalc et autres logiciels en « calc ») , le tableur a révolutionné la partie pratique de mon métier surtout en période de clôture mensuelle ou annuelle, et même (avouons le) quotidiennement. Mais je me rappelle d’une époque où dans une filiale d’un grand groupe allemand, tout le monde utilisait encore (et sous DOS, s’il vous plait) une vieille version d’Excel. Pour ma part, responsable administratif et financier, et profitant de ma responsabilité de DSI local, j’installais sur mon système la dernière version sous Windows. Emballé tout comme passionné par cette version, j’appelais le DSI groupe pour essayer de recommander son déploiement dans le groupe. Pragmatique, le DSI groupe me répondit par la négative pour la bonne et simple raison que la majorité des utilisateurs n’employaient au maximum que 2% des capacités d’Excel, était-il nécessaire d’imposer une nouvelle mouture (au prix où les licences était) à des gens qui l’utilisaient tout juste « ad-minima ».
    Je suis encore un fervent et très gros utilisateur d’Excel, (car anciennement expert de Lotus 1-2-3) passant parfois mon temps sur le net à rechercher tout ce qui peut m’aider à en améliorer son usage, et je note au passage que les « add on » ou « add in » d’hier sont aujourd’hui intégrés progressivement dans les nouvelles versions.
    Donc oui, bravo à Microsoft, mais doucement quand même, car Excel est si riche à ce jour, justifiant certes toujours ses améliorations, il arrivera un jour où l’abondance actuelle (à mes yeux) nuira. Pour ceux qui l’ont connu et peut-être pratiqué, rappelez vous de Lotus Symphony, un mélange savant de tableur (1-2-3 à l’origine), de traitement de données et de texte auquel s’ajoutait encore la fonction de communication. Il s’avéra idéal pour le monde de la banque, … et uniquement pour eux, puis … disparut…
    Excel n’en est pas là certes, mais le nombre pléthorique de fonctions offertes dans ses « rubans » pourrait un jour « repousser » le commun des utilisateurs… et chercher un logiciel un peu « moins »…. Tout le monde le sait, le mieux est toujours l’ennemi du bien. Et gageons que Microsoft en joue.
    Mais ce n’est que mon avis…

    • répondre moncherwatson ,

      Bonjour Scour,

      Merci pour votre commentaire.

      En tant que créatrice d’outils et de modèles financiers pour l’usage de tiers qui ne connaissent que la base d’Excel, je suis toujours très heureuse de découvrir de nouvelles fonctions et fonctionnalités puisque je sais que je pourrai encore mieux répondre à leurs besoins.

      Je m’efforce toujours d’utiliser la pleine capacité d’Excel pour construire mes outils et mes modèles financiers mais je m’assure que l’utilisateur de mes outils et modèles, lui, ne devra maîtriser que la base pour les opérer.

      Cela dit, cet utilisateur a des besoins toujours plus pointus auxquels il est plus facile de répondre au fil de l’évolution des versions d’Excel.

      Merci encore pour votre commentaire et au plaisir,

      Sophie

    • répondre Fabrice ,

      Bonjour,
      En tant qu’utilisateur expert d’Excel, je ne peux que me réjouir de ces nouveautés. Excel reste un outils d’expert. Le tord est de faire croire qu’avec ces nouveauté tout est plus simple. Plus de fonctionnalités ne veut pas dire plus simple mais cela permet à microsoft de toucher un plus large public. Cela me fait penser à l’évolution des téléphones portables. On est passé d’un simple téléphone à un smartphone où là aussi on utilise bien souvent que 10 à 20 % des ses capacités pour les non experts et professionnels.
      C’est là que l’analyse des besoins en entreprises est essentielle. » Quelle valeur ajoutée Excel 2013 peut apporter à notre structure d’entreprise ? »

      Tout cela pour dire que je rejoins ce que dit Scour.

      Merci et bonne journée

      Fabrice

      • répondre moncherwatson ,

        Bonjour Fabrice,

        Merci pour votre commentaire. Je suis bien d’accord avec vous.

        Au plaisir,

        Sophie

      • répondre Didier ,

        Bonjour, beaucoup de fonction mathématique, mais bizard, je ne vois rien pour le calcule des nombres premier. J’ai dit une bétise ou pas !!.

      • répondre sofiene ,

        Q : comment pourrais – je grouper un ensemble de donner dans un colonne et après comment je peut les trier

        Écrire un commentaire


        • *